Mes Prédictions 2010 (première partie: grand public)

Ce matin je suis en direct du dévoilement des prédictions 2010 TMT Deloitte.

Ça m’a fait penser que je n’avais pas encore posté celles que j’avais faites en septembre 2009 et qui ont été publiées dans la revue Coup de Pouce de décembre (ça c’est grand public)!

Alors voici le texte de l’entrevue réalisée par la journaliste Annie Richer, sous le thème “On adopte, on garde et on jette”… (notez que c’est la première que “sac à main” est publié sur mon blogue, c’est l’angle consomateur de mes prédiction, la version web techno bleeding edge va suivre en anglais plus tard).

On adopte…

  • Définitivement les téléphones intelligents, branchés sur Internet.
  • Les liseuses, ces supports numériques sur lesquels on peut télécharger et lire des livres électroniques. On en voit de plus en plus. À 250 g, elles permettent de transporter jusqu’à 40 bouquins dans notre sac à main! Avec elles, on n’est toujours qu’à un clic du dernier Dan Brown!

On garde…

  • Cette habitude qu’on a prise de commander, d’acheter ou d’écouter nos séries télé sur Internet. Plus besoin de se rendre au club vidéo! En pleine tempête de neige, c’est bien pratique!

On jette…

  • L’attitude «toujours branché». On aura besoin de zones non connectées et non numériques pour se ressourcer. Alors, on se garde des week-ends sans Internet, Facebook, Twitter et sans iPhone!
  • Les vieux supports audiovisuels. Sans blague, qui va s’ennuyer des cassettes VHS? C’est aussi le début de la fin pour le disque numérique (CD et DVD). Mais tout ne deviendra pas virtuel pour autant: on garde certains supports agréables, comme les livres, qui transportent avec eux une odeur, un vécu, une histoire. Ça nous permettra d’ailleurs de nous débrancher de la Toile de temps en temps!

Qu’en pensez-vous?

coup-de-pouce-2010.png

One thought on “Mes Prédictions 2010 (première partie: grand public)

  • 2010/01/20 at 09:54
    Permalink

    Je ne suis pas d’accord sur le fait que les DVDs quittent les tablettes en 2010. Certes plus aucun film ne sort sur un support VHS depuis plusieurs années, mais on retrouve une différence majeure entre l’évolution du VHS vers le DVD, et l’évolution du DVD vers Blue-Ray. En effet, tout ce qu’on a eu à faire pour évoluer il y a de ça déjà plusieurs années est d’acheter un lecteur dvd, c’est tout. Désormais, si on veut profiter d’un blue-ray, on doit acheter le lecteur mais également une nouvelle TV HD. Bref je ne crois pas que l’ensemble de la population va faire le changement si rapidement. Il y aura encore à la fin de l’année, et de l’an prochain, un marché de gens qui auront encore un DVD et qui achèteront encore des DVDs comme source principale de visionnement de films.

    Pour les cds, le tout s’annonce bien sombre. Je vous invite à lire un article que j’ai monté à l’aide d’un discaire indépendant qui voit son industrie descendre de jours en jours : http://www.philippeyergeau.com/2009/10/lindustrie-de-la-musique-vu-par-un-disquaire/

    Au plaisir,

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *