Les logiciels libres et ouverts, pas juste une bonne idée, c’est la loi!

La bio twitter de @carlmalamud: “Open Source America’s Operating System. It’s not just a good idea, it’s the law”… Voir http://public.resource.org/ le projet du gouvernement Américain: “Making Government Information More Accessible”. Inspirant pour ma journée de demain à Québec! J’ose espérer que ça va avancer un jour. Ça fait maintenant 7 ans que je l’espère…

Définir “Collaboratif” et “Public” pour une gouvernance du 21ème siècle

Voici le détail (presque final) pour la journée de jeudi prochain, organisée dans le cadre des journées webmaestro (il me reste une ou deux ficelles à attacher).

Il y a quelques mois, j’ai eu l’idée d’organiser une conférence/discussion afin de cristalliser une tendance de fond: l’effet des outils de collaboration “2.0” autant sur le processus de développement web que sur sa gestion.

Je crois même que cet effet, à terme, modifie la nature des projets qui les utilisent. J’ai eu quelques difficultés à trouver les mots pour bien exprimer quelles sont les concepts clefs à la base de cette tendance lourde. “Collaboratif” (travailler ensemble) et “Public” (tous ont un accès, même ceux qui ne participent pas au projet) sont les deux plus simples.

J’ai particulièrement tenté d’éviter “Libre” et “Ouvert”. Parce que ces concepts orientent le débat dans une direction où les ornières sont un peu trop présentes, où les “vieux réflexes” peuvent obscurcir d’autres conclusions possible.

J’ai tenté de trouver des exemples de ces tendances, afin d’illustrer et de rendre manifeste les rouages de cette méthode de travail ainsi que d’en exposer les bénéfices.

René Barsalo de la SAT va nous présenter sa réflexion sur la construction d’une communauté autour du code des outils développés à la Société des Arts Technologies de Montréal.

Miguel Tremblay va nous partager sa perspective sur la question: “Serait-il envisageable pour le gouvernement du Québec de faire en sorte que toutes les données qu’il possède soient dans un format ouvert” à partir de sa réflexion au sein de la fonction publique canadienne.

Les participants à l’Alliance Sans-Fil Communautaire du Québec vont partager avec nous en table ronde les défis et avantages de “mettre en commun” les processus et le code source dans le cadre des “Zones d’Accès Publiques”.

Finalement, quelques invités surprise viendront ajouter leur grain de sel à cette journée de réflexion. J’espère terminer la journée par une plénière avec vous, les participants, sur les étapes concrètes et les approches possibles afin d’appliquer les bonnes idées de la journée à votre propre processus de développement de projets web.

Vous pouvez lire le premier jet de cette idée, publiée ici il y a quelques temps.

L’inscription est gratuite et ouverte à tous à l’adresse – http://j.mp/collpubqc-inscr

J’espère vous y rencontrer pour échanger avec vous!
PS. J’ai bien l’intention de faire une version à Montréal de l’évènement, à l’automne probablement.

When Twitter Becomes Clearing House For Business Data…

When Twitter Becomes Clearing House For Business Data “this will create a dramatic shift” http://j.mp/twitter-yp

GeoAPI will integrate directly into the Twitter API, which plays into Twitter’s plans, reported in mid-2009, to integrate geo-based location into its service. (…) It’s a big deal because most business data from online listings come from limited resources, he says. This acquisition creates an “open Yellow Pages,” he tells me, explaining it lets startups create an application that gives them instant access to business data. The distributed nature of Twitter starts to apply to the structured world of online Yellow Pages. (…)

Shotland tells me the integration will create a dramatic shift in the way people search for local information. Twitter could become the clearinghouse for business data simply by having the ability to process, update and distribute the information in a way that anyone can use it. If that happens, you suddenly have an explosion of relevant, local information that any business can take and integrate on a Web site. And if that data matches up with tweets, it makes it all the better. (…) If Twitter became the source of “truth” for business records, it would become “hugely disruptive to the local search industry,” Shotland says. The emergence of an open source yellow pages for local business is one of the 11 predictions on his blog for 2010.

Right here, right now, there is no other place I’d rather be (to quote that song)